Punition collective et exposition indécente au Kinky Club

0
230
Photo de shibari par Alex DirtyVonP

Après avoir dégusté leurs planches, les couples du Déjeuner Coquin purent se livrer à des jeuxsensuellement pervers dans le calme et l’ambiance feutrée du Club.  Quoi de mieux qu’une pausedéjeuner passée à jouer avec la nouvelle gamme d’accessoires en bois, faits-mains et autres croixavant de reprendre le travail ?

A 15h, arrivent nos joueuses et joueurs, toujours aussi enclins à profiter des aménagements du lieupour leurs différents plaisirs…
S. a profité de la venue de nos amis Monsieur M. et Melle J. pour être offerte à leurs envies dans le boudoir. Attachée de manière suggestive et indécente par DirtyVonP, Melle S. a subit les caresses et les coups, gémissant langoureusement sous les sensations distillées avec brio par notre couple. Il lui fallut un bon moment un fois détaché pour reprendre ses esprits…
Ryouko, jamais la dernière pour une session d’impact dure et sévère a trouvé DirtyVonP plus que ravi de lui infliger des coups d’une intensité rare afin de lui donner un maximum de plaisir dans la douleur. Un fouet à double langue et un épais paddle en latex furent choisis afin de satisfaire son envie de douleur extrême. Une session crescendo alternant entre la morsure du fouet et les coups sourds et profond du paddle la firent s’extasier et, poussée au bord de ses limites, revenir chancelante mais comblée, fortement marquée près du bar où elle put se détendre, pleine d’endorphines, en discutant avec ses amies.
Mademoiselle Calamity avait envie de jouer et toujours partante pour les punitions collectives, organisa un jeu dans la salle du bas. Et quel jeu…
S. ayant des péchés à confesser, Mademoiselle Calamity eu l’odieuse idée de la placer à califourchon sur le banc à fessées et de les lui faire énoncer.
S s’exécuta d’une voix mi narquoise mi tremblante tout en exposant indécemment son fessier. A chaque vérité, Mademoiselle Calamity et ses amies délibéraient pour trouver un nombre de coups à distribuer aux 3 hommes complètement nus attachés à leurs côtés.
H, jamais en reste pour recevoir quelques coups, n’hésitait pas à réclamer du regard à Ryouko quelques largesses supplémentaires.
D, nu, habituellement adorateur des pieds de Mademoiselle, recevait la badine de la main de celle-ci et Mlle J dominait son ami au martinet et travaillait son mouvement de poignet.
Un couple nous venant du nord de l’Europe profita de ce fabuleux tableau en s’installant près du sling afin de jouir au propre comme au figuré de ce spectacle où la domination féminine était à l’honneur ! Madame recevant dans sa bouche nos hommes de talents toujours prêts à se mêler aux jeux pervers de nos couples, ravis de partager… Lorsque cette joueuse sorti du sling, ce fut pour assener de vigoureux coups de genoux entre les jambes de H qui en suffoqua de plaisir.
O et son Dominant nous livrèrent un long moment de complicité durant lequel celle-ci fut caressée etemmenée plusieurs fois au bord de l’orgasme… Juste au bord. Après de long moment de caresses,offertes aux yeux et aux mains de quelques privilégiés elle finit par demander grâce l’edging l’ayant épuisée.