Résumé de l’atelier impact du vendredi 13 Mars dressage de jeune chien

1977

Le Kinky Club organisait son atelier mensuel sur le thème des Jeux d’impacts vendredi 23 mars.

Celui a démarré un peu plus tard que prévu, DirtyVonP étant lancé dans une session de Kinbaku avec Marie pour le plaisir des voyeurs installés dans le salon. La belle s’est fait dénuder et bander les yeux au moyen de sa ceinture de soie. Attachée dans une jolie position graphique, elle tournoyait dans les airs doucement.

P et C, nos plus jeunes joueuses, ont débarqué à l’atelier pour complaisamment se proposer comme cobayes.

L’une est dans la domination hard, l’autre dans le soft mais toutes deux ont gémi de plaisir sous les coups de DirtyVonP. Gourmande, P décomptait jusqu’à zéro passé les coups de badine.

Les voyeurs profitaient du spectacle de ce fessier rougissant, l’insolente à cheval sur le banc à fessées capitonnée de cuir, face au miroir, offrait tout.

Chuo accompagnée d’un soumis nous a fait le plaisir de passer un moment. Ce jeune chien s’est fait éduquer par Mlle Calamity durant l’après-midi, servant de présentoir à instruments durant la démo d’impact. Dû à sa faible résistance, certains paddles glissèrent au sol ce qui lui valu d’être puni, à la vue de tous, tenant piteusement une pancarte humiliante « je fais tomber les objets que Mademoiselle me confie, je suis un incapable ».

Ceci attira l’attention de Mlle Axelle, sublime Maitresse à la diction envoutante qui lui fit lécher le dessous de ses semelles et faire une gorge profonde à ses longs talons aiguille. Un peu de répit pour son propre soumis du jour, cagoulé, féminisé et sur talons également.

Celui-ci endura tout l’après-midi les caprices de la Divine. A califourchon sur le banc à fessées de l’étage, sanglé, il se fit fouiller l’intimité longuement dans le but d’y loger un plug orné d’une queue de cheval. Seulement 4 des jolis doigts de la Mlle Axelle y trouvèrent place ainsi qu’un vibro, la fleur de Sub se rétractant à chaque tentative d’introduction du plug, malgré un diamètre équivalent.

Elle lui fit tout tester dans le Club, la roue, le fouet, le martinet, les coups pleuvaient et se mêlaient à ses mots, déclamés avec poésie et classe. Celle-ci, somptueuse, vêtue d’un corset et d’un porte jarretelles qui dessinaient les courbes sublimes de son corps, portait également un chapeau, des gants, des sautoirs qui virevoltaient au rythme de ses gestes. Une scène finale où elle le prit sur le sling tandis qu’il suçait tout ce qui se trouvait à portée de bouche. A leurs côtés, une autre Maitresse jouait avec son soumis.

Mlle Calamity se remettait de ses jeux en se faisant adorer les pieds par son fidèle D.

H. servi de cible pour une séance de martinet, son sexe se dressant sous les coups.

Des couples très partageurs et bien D/s dont un jeune homme qui offrit sa compagne aux convives dans la salle médicale qui regorgeait de joueurs et voyeurs.

Rdv vendredi pour clôturer mars dans en cris et soupirs !