Soumission, masochisme et adoration au Kinky Club du 25 Mai 2018

1657

Encore un bel après-midi au Kinky Club la semaine dernière.  Après la dégustation d’une planche, P. accompagné de sa ravissante et pulpeuse amie ont mis l’étage sans dessus dessous… La fougueux  P. a rempli l’étage de gémissements et de cris, passant du banc à fessées au coin câlins, pendant plus de deux heures d’affilées sous les regards et encouragements d’un autre couple qui les a vite rejoint.
La suite des goûters  fut toute aussi endiablée, avec notamment MasterDom et Punkette. MasterDom et son single tail a fait rougir le dos et les fesses de Punkette, masochiste aussi belle que résistante. Ses coups de fouets ont fait vibrer la grande salle tandis qu’elle s’offrait à eux sans retenue, se cambrant même pour les apprécier, ses cris rauques et puissants rythmant chaque impact asséné avec précision.
Ils furent rejoints un peu plus tard par D., pour une nouvelle séance de domination à trois. Martinet, fouet, badine ont fini de contenter Punkette marquée et épuisée de tant de plaisir dans la douleur.

Melle G. et son Dom étaient aussi présents, comme à l’accoutumée Melle G. simplement vêtue d’un harnais a prodigué un honneur buccal à son Dom dans la grande salle, longuement et avec application, elle lui a prouvé toute son adoration et sa soumission. Nous les avons ensuite retrouvés elle en position sur le banc à fessée sa croupe d’ébène offerte, lui, au travail de son fondement… La belle chouinant que c’était délicat et inconfortable, son Dom lui asséna cette vérité crue… « Si cela fait si mal, pourquoi mouilles-tu autant ? » Le rire de Melle G ponctuant cette dernière phrase ravi tous les voyeurs présents.
DirtyVonP fit une séance de Shibari à Frimousse offerte à tous les regards dans son body résille ouvert sur ses attributs… Une suspension exposant son intimité à la vue de tous, suivie d’une mise en position au milieu de la salle prouvant son goût pour le service et la discipline.
Dirty contraignit fermement Ilex de ses cordes, une amie venue des Etats-Unis lui ayant réclamé une séance de cordes et d’impact pour clôturer ces Goûters. La belle gémissait à chaque passage de corde, la tension de celle-ci lui faisant lâcher prise instantanément. Une fois suspendue, penchée en avant, la croupe offerte, Ilex se fit rougir les fesses à la main avant de goûter à la langue de dragon, l’outil préféré de Monsieur Dirty. Les coups cinglants ou claquants, s’abattirent ses cuisses et son postérieur, lui tirant soupirs et cris.
Dirty l’ayant déplacée devant le miroir, l’obligea à se contempler dans sa douleur et sa soumission…