Atelier impact du Kinky Club du 9 novembre 2018 : l’art d’asséner des coups

370

Une superbe après-midi au Kinky Club ce vendredi 9 novembre. Des joueurs et joueuses en nombre, des couples particulièrement ouverts et pervers. Des femmes seules pleines d’envies de découvrir. Nos hommes de talents de plus en plus talentueux et cette belle énergie que l’on retrouve chaque vendredi après-midi.

L’atelier impact étant toujours un moment apprécié par nos membres, nous avons reçu de nombreuses personnes. En attendant le début de l’atelier, les jeux s’enchaînèrent entre les différents participants.
Alors que le salon était rempli et que les discussions allaient bon train, DirtyVonP décida d’attacher Ryouko pour une petite démonstration de Shibari.
Notre belle barmaid fut donc attachée et suspendue au milieu de la pièce et de nos convives sachant apprécier de belles cordes.
Chacune de ses mains furent liées à ses jambes, l’exposant de manière indécente et sans défense. Durant un long moment elle fut ainsi offerte aux regards qui purent la détailler longuement.
DirtyVonP se délecta de sa souffrance et de sa gêne mais continua cette session en assénant à la captive des coups de martinet sur les fesses et le sexe. Les gémissements de plaisir de Ryouko firent monter l’excitation ambiante de plusieurs degrés.

L’atelier impact pris place ensuite, différents instruments furent présentés ainsi que les sensations qu’ils génèrent: du martinet à la cravache et de la badine au paddle.
DirtyVonP expliqua comment se servir de ces accessoires, les précautions à prendre et comment se lancer dans l’impact. Les notions de sécurité comme les zones à éviter ou la progressivité dans la session d’impact ne furent pas oubliées.
Lorsque qu’il fallu passer aux exercices pratiques la liste d’attente fut longue !

Merci à toutes et à tous d’avoir été si empressés de vous faire rougir les fesses.
Nous avons démarré avec S par du martinet avant de passer à la badine, cet objet tant craint.
Si S endurait avec plaisir le martinet, ses couinements furent immédiats dès le premier coup de badine, faisant sourire nos amis ayant déjà essayé cet instrument.

Le Kinky Club a toujours voulu aider et accompagner les novices dans leurs premières expériences et cela se confirme chaque après-midi. Une vraie satisfaction pour Mademoiselle Calamity et moi-même.

La mutine C et son amie D nous firent le plaisir de venir et de se câliner langoureusement sur la méridienne. La vision de ces deux femmes se caressant et se chuchotant des mots doux à l’oreille aiguisa le désir de tous et de toutes.
Les belles demandèrent une séance de martinet à DirtyVonP qui se fit un plaisir de les battre toute les deux bien cambrées contre la croix de saint André. Les croupes offertes rougirent sous les coups de plus en plus appuyés, C faisant la brat (rebelle) ne fut pas déçue…

B et sa compagne A nous firent le plaisir de venir pour la première fois au Club et dans un club BDSM. Merci pour leur confiance et choix.
S’étant bien échauffé l’esprit au cours de l’atelier, A demanda elle aussi une séance de martinet. DirtyVonP la plaça sur le banc à fessée mettant en valeur son joli postérieur. La belle nous surpris par sa capacité à endurer les coups lourds et répétés du martinet, un sourire radieux éclairant son visage tout le long de la session. « I feel relax now » dit-elle à DirtyVonP en repartant au bras de son mari.

C et son amie C, vêtue d’une nuisette et portant une belle queue de chatte, avaient aussi fort envie de jouer. DirtyVonP réalisa donc un bondage pour immobiliser la belle et offrir ses fesses. C chauffa copieusement son postérieur avant que DirtyVonP ne fasse jouer sa langue de Dragon. De bien belles marques qui devraient durer un peu.
J et J revinrent endiabler les étages supérieurs de leurs jeux et ébats si intenses et puissants. Ryouko régala certains hommes de sa connaissance parfaite de ces jeux de tétons….