Soumise offerte au Kinky Club le 4 mai 2018

0
701

Le mois de mai a débuté au Kinky Club avec la visite d’un couple qui n’a pas hésité à traverser la région pour venir. Très pervers, Maitre L souhaitait offrir S, sa soumise aux hommes présents et, se réservant l’accès à son sexe, proposait ceux de sa bouche accueillante et de son fondement.

L’atelier mensuel portait sur la contrainte des cordes et DirtyVonP a démarré ce moment avec S.

Un bondage des seins, très contraignant dans le sling permettant une inspection minutieuse de son corps puis un ligotage dans la pièce principale. Maitre L a pu jouer avec S devant le public, la faire jouir dans la position, jambes écartées par une barre de contrainte dans laquelle DirtyVonP l’avait attachée, poitrine de nouveau contrainte.

Une tension palpable et pleine de sensualité a immédiatement envahi la salle lorsque DirtyVonP a eu le plaisir – enfin – d’attacher la belle Madame M sous le regard attentif et gourmand de Monsieur R (le récit de cette expérience en lien ici).

A & N, accompagnés de leur amie M, nous ont rendu visite pour des jeux coquins tandis que Mademoiselle Calamity faisait ses devoirs. En effet, Mademoiselle avait tourné dans un documentaire sur le Shibari (sortie à venir d’ici fin juin) et avait des cartes à dédicacer.

C’est donc avec un parterre de slaves qu’elle s’est attelée à la tâche, signant les cartes au feutre et faisant souffler son personnel pour en sécher l’encre.

D, le dévot était bien sûr présent et Mademoiselle se fit un plaisir de l’envoyer se déshabiller à l’étage et mettre en position sur le banc à fessées. Escortée de Braco, brave mobilier porte instruments, elle donna une correction à D dont les mains avaient osé glisser de ses chevilles à ses fesses. Une fessée tout d’abord, pour chauffer la peau blanche de D. Les coups pleuvaient tandis qu’elle lui faisait énoncer la raison de sa punition.  Le paddle vint prendre la suite de cette tannée, avec des claquements qui retentissaient dans tous le Club. Braco, excité, se faisait vermisseau, allongé face au sol, servant cette fois de marche à Mademoiselle Calamity. Mlle Ryouko prenait les photos, diabolique dans sa tenue de Maid tandis que Mademoiselle passait à la badine, cinglant et striant les fesses de D qui en glapissait de bonheur et refusait de s’excuser de son comportement car « ceci aurait été un mensonge que de regretter avoir voulu caresser plus que les chevilles de Mademoiselle ».

La langue de Dragon vint achever la séance, intense tant visuellement pour les marques laissées que par les diverses sonorités des accessoires utilisés. Mademoiselle était en forme pour son retour au KinkyClub. Vicieuse, elle passa un glaçon sur le dos du pauvre D, toujours attaché a son banc par les cordes avant de signer la fesse de D.

Monsieur R avait fait plein d’achats avant de venir et fit une belle séance avec Madame M, pour se la réapproprier et essayer ses nouveaux accessoires. La belle s’est donné dans cet abandon sensuel qui la caractérise.

Les hommes présents répondaient à l’envie de pluralité de S et son Maitre et se pressaient autour d’elle, la fessant, la faisant ouvrir la bouche pour d’autres plaisirs…

De retour dans la salle, Mademoiselle Calamity souhaita réviser un bondage spécifique et Braco se proposa comme modèle.  Il se retrouva bien contraint dans les cordes roses de cette dernière tandis que le Club se vidait doucement. Braco voulant un peu plus d’humiliation, Mademoiselle écrivit GIMP dans son dos au feutre et, se positionnant devant lui, joua à son jeu préféré. La victime doit deviner ce qui est écrit, elle propose des lettres et se fait gifler à chaque erreur. L’horaire tardif sauva Braco, qui eu tout de même le temps de trouver le I et de recevoir quelques baffes bien senties, les yeux dans les yeux.

Vendredi prochain Mademoiselle sera présente, avec un cadeau à étrenner, une belle chambrière, avis aux amateurs …..

 

NOUVEAUTE

Nous profitons de ce récit pour annoncer qu’à la demande  répétée de nombreux couples ou Maîtresses, les hommes ont désormais accès au Déjeuner Coquin.

Les Goûters sont désormais ouverts de 13h à 19h30 au même tarif que précédemment. 

Le Déjeuner Coquin est accessible aux hommes seuls (sélection à l’entrée). La formule du Déjeuner passe de 25€/ personne à 10€/ personne + prix d’entrée.