La rentrée du Kinky Club du vendredi 14 septembre 2018

460

La ré-ouverture du Club a été inaugurée à 13h en compagnie de deux joueuses seules, venues déjeuner et redécouvrir l’ambiance après quelques années.

Elles n’ont pas tardé à être rejointes par le reste des joueurs venus passer l’après-midi.

Mademoiselle Calamity fit exécuter sa première sortie à l’un de ses soumis et lui fit découvrir le monde du BDSM hors donjon privé. Elle le châtia dans toutes les pièces du Club et commença par lui ordonner de se dévêtir, de ne porter qu’un collier et de ne se déplacer qu’à 4 pattes. Sa laisse attachée à l’accoudoir d’un fauteuil du salon, face à sa gamelle, il put servir de repose pieds et être moqué pour la bave qui coulait de sa bouche encombrée d’un gag Ball. Voyant cela, Mademoiselle lui saisi la tignasse et essuya le sol avec sa joue sous le regard moqueur de Jody la barmaid.

6 ans après avoir franchi les portes du Club, M voulait goûter de nouveau les plaisirs de la fessée.  Juchée sur le banc en cuir de la salle du bas, exposé aux voyeurs sa croupe blanche éclatait au milieu du tissu noir de sa tenue ; elle attendait, excitée les sévices de DirtyVonP.

Celui-ci jamais en reste lorsqu’il s’agit de satisfaire ces dames (où ces messieurs pour les plus audacieux) fit durer le plaisir.

Il commença par préchauffer les deux globes de sa large main, les faisant rougir délicatement tandis qu’elle gémissait qu’elle avait des fesses à fesser.

Puis ce fut le tour du martinet, petit clin d’œil au prénom de la demoiselle, et sous la morsure tantôt caressante tantôt sèche des lanières elle s’abandonna.

Enfin pour clôturer cette séance de plaisirs, ce fut le paddle qui imprima de larges marques rouges réhaussant l’éclat de ses fesses d’Albâtre.

Soumis S, qui avait assisté au début de la séance, fut enfermé dans la geôle un moment pour ne pouvoir qu’entendre sans voir.

A la fin de la séance, il fut tiré par la laisse à l’étage où Mademoiselle et Ryouko décidèrent de le torturer.

Sanglé à la roue, il fut basculé tête en bas et fouetté.

N’ayant à disposition que ce qui est habituellement recouvert par un caleçon, l’espace était mince mais les coups concentrés. De dos puis de face, il subit différents martinets, claques et crachats. Des insultes et moqueries sur sa condition agrémentèrent le jeu.

Enfin, détaché et ramené au sol, il put récupérer tandis que la cruelle Ryouko torturait et écrasait son sexe avec un glaçon et que Mademoiselle lui en insérait un dans l’anus avant de le regarder de loin, profitant de la dévotion de son favori, Daniel et des massages de pieds que ce dernier prodigue à merveille.

Ryouko toujours heureuse de ressentir les plaisirs du cuir se fit corriger par DirtyVonP. Cela faisait de longs mois qu’ils ne s’étaient pas vus, les retrouvailles étaient intenses, il se firent plaisir :  étranglement, langue de dragon et fouet, de quoi faire suffoquer la belle qui s’abandonnait en pleurant de jouissance sous les coups.« Paingasm »

Le trio dans l’alcôve fit écho par ses cris et exclamations de plaisir aux soupirs et gémissement de Chloé.

Celle-ci subit une bonne correction – recto-verso de la part de son Maître DirtyVonP.

Langue de dragon et fouet furent utilisés et appliqués méthodiquement afin non pas de rougir mais de bleuir la peau dorée de cette jolie soumise.  Ses lourds seins tressautaient à chaque coup tandis que sa croupe ondulait.

Elle endura dignement son châtiment, les larmes roulant sur ses joues fardées, laissant de longues traînées de mascara mouillé

Mademoiselle avait ordonné à Soumis S de se rendre un peu utile et de servir de présentoir à fouets, aussi celui-ci toujours nu et à quatre pattes, impressionné de se trouver dans ce sanctuaire des plaisirs pervers face à Chloé, tendait religieusement à DirtyVonP les objets de supplice et l’on voyait dans son regard l’admiration qu’il ressentait à l’égard de Chloé.

Ensuite, un quatuor d’amis venus faire découvrir le Club à la nouvelle soumise de l’un d’eux, pris la place de Chloé et DirtyVonP, et toujours sous le regard des voyeurs et de soumis S, Maitre I entrepris de faire goûter à sa protégée, du martinet puis du fouet, les coups alternant avec d’intimes caresses sur la poitrine et le sexe.

Enfin ce fut le tour de Poulpiste, plus aguerrie qui endura les deux lanières cinglantes avec délices, les fouetteurs, Maitre I et E, son compagnon, alternant le geste et se partageant le dos de la belle.

N’oublions pas Braco le vermisseau, qui dédaigné par Mademoiselle, rampait tant et plus en quête d’attention aux pieds de toutes les femmes présentes essayant d’offrir ses services.

Remercions, A qui sous son air réservé, nous fit le plaisir de venir fêter son anniversaire parmi nous et découvrir le Club pour l’occasion ainsi les autres couples qui partagèrent jeux et plaisirs coquins dans les recoins du Club.

Rdv vendredi prochain dès 13h.

Nous vous informons que les planches du traiteur sont à 15€/ pers et qu’un verre de vin vous est offert. Service possible entre 13h et 14h30.

La date à retenir : vendredi 28 septembre, pour l’atelier Dictée avec Mademoiselle Calamity. N’oubliez pas votre copie, votre stylo et d’apprendre votre poésie.

Mademoiselle Calamity se fera un plaisir de vous corriger, copies et séants, assistée de la Divine Ryouko qui désormais officiera chaque vendredi pour les plus récalcitrants. Impossible de passer à côté de cette fétichiste du latex et de talons aiguilles.