Chien soumis pour la 1ère fois en Club Bdsm

0
439

Ma première fois en Club Bdsm

Tout commença vendredi 14 septembre quand je sonnai à la sonnette de l’entrée, Maîtresse Stéphanie, ravissante et splendide m’ouvrit la porte et me fit remarquer que je n’avais pas la tenue réglementaire « Alors tu seras nu et en collier » me dit-t-elle avec autorité et avec un joli sourire.

Ma soumission au Kinky Club en plusieurs étapes.

Acte 1 : Pris au piège 
Quelle fut ma joie de me retrouver nu et encore plus quand ma Maîtresse me mit mon collier et ma laisse et me donna les consignes :
« tu devras toujours te déplacer à 4 pattes comme un animal et comme un chien docile ».
« baisse les yeux et embrasse mes pieds ». ce que je fis avec plaisir.

Acte 2 : visite du club au pieds de ma Maîtresse Stéphanie 
Toujours nu, à 4 pattes et aux pieds de ma Maîtresse qui tenait ma laisse, je fis la visite du club, je sentais mon excitation monter en moi. Quelle fierté aussi pour moi d’être la propriété de celle qui organisait cette magie.
Elle me montra chaque pièce de jeux : la salle médicale, le sling, la douche, la roue en forme de croix et d’autres encore…
Elle dut s’absenter un petit instant, mais d’abord, elle pris soin de m’attacher à 4 pattes devant ses amies, et me donna même à boire dans une gamelle.Seul et nu, j’attendais patiemment le retour de ma Maîtresse.

Acte 3 : punition en public de ma Maîtresse
Je fus solidement attaché, nu, à une croix de Saint-André et fermement bâillonné avec un bâillon en forme de boule. Ma Maîtresse commença par m’effleurer les fesses avec la badine avant de me corriger avec. J’étais nu et pris piège, totalement immobilisé et privé de la parole, Maîtresse Stéphanie augmenta l’intensité des coups et me tortura pendant de longues minutes, jusqu’à marquer mes fesses. J’étais fier que ma Maîtresse me traite ainsi. Une fois détaché et à genoux, je commis une bêtise, car je me mis à baver et ma salive dégoulina de ma bouche sans doute à cause de ce bâillon très serré et je salis le sol de ma Maîtresse, elle se servi de mes cheveux et ma joue comme d’une serpillière.

Acte 4 : nu et exposé au salon
Je me suis retrouvé à 4 pattes devant cette magnifique demoiselle qui se nomme Jody et j’étais toujours bâillonné, et je luttai pour ne plus baver quand soudain je me remis à baver une grande flaque de bave, ma Maîtresse me dit : « qui va nettoyer tout ça ? Tu ne penses tout de même pas que mon personnel va avoir plus de travail à nettoyer tes bêtises. »
Je fus encore plus humilié et honteux lorsque Jody rajouta sur un ton moqueur : tiens tu t’arrêtes de baver, tu as peur de tout nettoyer après. » Quelle joie d’être humilié par une amie de Maîtresse Stéphanie et j’étais si impuissant. Puis Maîtresse me conduisit voir la punition d’une jolie jeune femme fessée par Maître DirtyVonP. Et elle m’enferma en cellule pour me punir de ne pas être assez propre et me priver du joli spectacle.

Acte 5 : aux pieds de Maitresse Ryouko
Une autre amie de Maîtresse Stéphanie fit son apparition. Il s’agit d’une jolie Maîtresse dominatrice Japonaise nommée Ryouko. Maîtresse Stéphanie décida de m’offrir à son amie.
Maîtresse Ryouko et Maitresse Stéphanie m’utilisèrent comme repose pieds à tour de rôle. Quelle joie d’être à la merci de 2 Maîtresses dominatrices.

Acte 6 : l’épreuve de la roue
Nu et à 4 pattes, je montai les escaliers, tenu en laisse par Maîtresse Stéphanie et Maîtresse Ryouko me donna des claques aux fesses.
Au niveau supérieur se trouve une autre salle de torture avec une roue en forme de croix de Saint-André.
Mes deux Maîtresses m’y attachèrent solidement les mains, les pieds et le ventre et le dos avec les sangles de cette belle machine à torture, excité et encore solidement immobilisé, à la merci des deux Maîtresses et sous regard des amies de mes Maîtresse.
« As-tu peur ? » : me demanda Maîtresse Stéphanie.
Puis soudain elle tourna la roue et je senti mon corps en apesanteur et je me retrouvai la tête en bas, nu et vulnérables et Maîtresse Ryouko s’empara de 3 martinets et dans l’ordre me corrigea avec le 1er martinet, le 2ème, puis le 3ème, les claquements résonnaient sur ma peau. Et puis ce fut Maitresse Stéphanie qui prit le relais et me fouetta également avec joie, j’étais au paradis et content de leur servir de défouloir et de me faire punir d’avoir par le passé été un macho.
Puis Maîtresse Stéphanie retourna la roue et me détacha pour me rattacher de l’autre côté, mon sexe étais alors visible par tout le monde, à nouveau immobilisé, Maitresse Stéphanie me gifla violement à plusieurs reprises et me demanda : « Ici c’est qui qui fait la loi ? Et je lui répondis : « c’est vous Maîtresse. » Alors elle me cracha au visage.
Ensuite toujours nu et allongé sur le dos et après avoir été détaché de la croix, Maîtresse Ryouko et Maitresse Stéphanie continuèrent à me torturer avec des glaçons, Maîtresse Ryouko se servit de mon corps comme un paillasson pour essuyer ses jolies pieds et Maîtresse Stéphanie me gifla à nouveau de ne pas être sage, puis elle m’ordonna de me retourner sur le ventre et me mis un glaçon dans l’anus, c’était froid mais je fus honoré qu’elle me torture ainsi et continua devant ses amies ses moqueries hautaines et humiliantes.

Acte 7 : humilié devant les amies de Maîtresse Stéphanie 
Nu et à quatre pattes, Maîtresse Stéphanie me dit d’aller me désaltérer dans ma gamelle où se trouvait le bâillon que Maîtresse m’avait enlevé.
Ensuite elle me demanda d’aller chercher 2 coupes de champagne pour un joli jeune couple d’amis à elle, une fois de plus Jody en profita pour se moquer de moi du regard et cela me plut beaucoup. Et puis Maîtresse m’ordonna de suivre Maître Alex DirtyVonP pour lui servir de porte fouets à l’étage et de m’instruire au passage.

Acte 8 : punition de la soumise Chloé
Ce fut un moment magique et j’en fut honoré, à genoux et enchaîné je dû porter les fouets, et soudain une jolie et magnifique jeune soumise très élégante qui s’appeler Chloé apparue.
Ligotée, son Maître la fouetta en public avec un fouet pour la punir de ne pas avoir été sage sous le regard de Maitresse Stéphanie.
Je fus très honoré d’être au pieds de cette jolie soumise qui avec une grande soumission encaissa les violents coups de fouet. Je pus admirer son joli corps et je me senti honteux et coupable de la trouver si jolie et courageuse.
Sa petite culotte était originale, car on pouvait lire : ai-je été sage ?
Un miroir me permit de tout voir, elle était au bord des larmes mais toujours élégante et heureuse de sa punition et remercia son Maître.

Acte 9 : séance et démonstration de fouet par 2 couples
Ensuite toujours dans la même pièce il y avait deux couples.
Les deux hommes fouettèrent et torturèrent une jolie femme blonde ensemble, et à la fin la deuxième une jolie brune la rejoignit pour y subir une correction au fouet de la part des deux.

Acte 10 : fin du jeu et passage au bar où Maîtresse m’offrit un verre
Maîtresse Stéphanie me prit à part pour me demander comment j’avais trouvé le Club et ce qui m’avez plu et excité.
Je lui répondis : « j’ai tout aimé Maîtresse, et que votre seule présence et vos humiliations me rendaient heureux et rempli de joie.  »
Puis ce fut l’occasion de la remercier et lui dire merci de m’avoir consacré du temps, de ma joie d’avoir été à ses pieds et à son service, de l’avoir remercié de m’avoir pris en photo aussi, car Maîtresse Mademoiselle Stéphanie est aussi photographe avec beaucoup de talent.

Acte 11: une bonne raison pour ma Maîtresse de me punir prochainement
Au moment où j’écris ces lignes Maîtresse Stéphanie ne sait pas qu’une fois qu’elle a eu le dos tourné que j’ai fait des bêtises.
Pendant que ma Maîtresse a reconduit ses amies en haut à l’accueil, immobile, toujours nu attendant patiemment l’ordre de ma Maîtresse pour partir, la surprenante et magnifique Maîtresse Ryouko me demanda pourquoi j’étais un macho avant et elle en profita pour me faire agenouiller et me prosterner devant elle et admirer ses jolis collants.
La belle Chloé était assise à côté de Maîtresse Ryouko, et elle participa à la conversation et me parla et je lui répondis sans demander la permission à Maitresse Stéphanie qui va sans doute ne pas apprécier que je permette cette liberté et surtout quand elle saura que la jolie Chloé m’a ébloui de sa beauté et son élégance de soumise.
J’espère qu’elle ne sera pas punie par ma faute par ma Maîtresse Mademoiselle Stéphanie de m’avoir souri et regardé.
Ensuite extinction des feux et nous fument tous conviés à monter à l’étage, Maîtresse Stéphanie me fit me prosterner à genoux à ses pieds et me retira mon collier et me félicita d’avoir été docile et obéissant.

Acte 12 : ma reconnaissance pour ma Maîtresse 
Pour lui être reconnaissant, Maitresse Stéphanie me fit prosterner à 4 pattes et m’obligea à embrasser ses jolis pieds divins revêtus pour l’occasion de magnifiques chaussures noires élégantes. Je trouve que ma Maîtresse est toujours bien habillée lorsqu’elle me domine et raffinée, elle est parfaite et puissante dans sa tenue noire constituée d’un joli pantalon noir moulant et de sa chemise assortie.
Puis je me rhabillai et Maîtresse Mademoiselle Stéphanie m’ouvrit la porte et me rendit ma liberté.

Conclusion
Une fois dehors j’étais dans un autre monde, j’étais tellement bien au Kinky Club aux pieds de Maîtresse Stéphanie, j’étais son jouet, son animal de compagnie et sa fierté d’être si docile, et je fus honoré que Maîtresse Stéphanie me permette de découvrir son univers.
Ma joie est immense car Maîtresse Mademoiselle Stéphanie est la meilleure Maîtresse que j’ai rencontré et d’ailleurs la seule que je verrais maintenant car elle me tient à sa merci.
Elle est calme, doué de talent comme artiste et attacheuse experte en shibari, photographe, Maîtresse dominatrice sévère et douce à la fois, mais attention Maîtresse Stéphanie est très puissante et peut vous faire plier et vous torturer aussi bien physiquement que psychologiquement.
Comme j’ai commis l’erreur à nos débuts de la sous-estimer au niveau BDSM, Maîtresse Mademoiselle Stéphanie me l’a fait payer en m’humiliant à plusieurs reprises et m’a montré que c’est elle qui commande et je dois rester à ma pace à ses pieds.
Pour finir j’ajouterai que j’ai adoré ce Club magnifique et propre, avec une ambiance dépaysante et originale, c’est un monde fantastique pour les amoureux du BDSM où la discrétion est garantie. C’est grand spacieux et qui permet tous les jeux avec le respect et les limites de chacun.

C’est aussi grâce à ses deux hôtes, ma Maîtresse Mademoiselle Calamity Stéphanie et Maître Alex DirtyVonP. Ils sont fantastiques et très accueillants et font partager leur passion. Et je tiens à rajouter spécialement :
Merci Maîtresse Stéphanie de m’avoir permis de devenir l’un de vos esclaves et de me mettre à votre merci et disposition. Ce fut pour moi un honneur d’être votre soumis ce jour. Merci beaucoup Maîtresse.

Votre esclave soumis S.