Jeux de cire, soumission et stupre lors de l’atelier cire du Kinky Club du 05 octobre 2018

312

Vendredi 5 octobre accueilli l’atelier thématique mensuel. L’équipe du KinkyClub avait concocté un programme brûlant avec les Jeux de Bougies.

Mais avant que cet atelier démarre, DirtyVonP lança les festivités avec Loren, nouvelle venue au Club. Celle-ci avait envie d’impact et une belle session de langue de dragon retenti dans le donjon du bas. Les voyeurs se pressaient et la chaleur monta d’un cran supplémentaire avec les gémissements de Loren qui ondulait sous les coups. Un spectacle hypnotique entre sa croupe dénudée et sa longue chevelure.

La belle Ryouko officiait au bar, avec la rigueur Japonaise qu’on lui connait et tous venaient lui commander un verre pour lui parler et laisser entendre qu’une petite séance de domination avec elle serait appréciée.

Mais avant, l’atelier Jeux de Bougies. La partie théorique, les principes de sécurités, les plaisirs de ces jeux furent expliqués par DirtyVonP. Le public fut mis à contribution, le savoir n’étant pas gravé dans le marbre, afin de partager connaissances et questions.

NDL : Ces ateliers thématiques ont surtout pour but d’animer et faire (re)découvrir une pratique. Nous nous occupons de lancer les 1iere paroles et nous vous encourageons à partager vos expériences, suggérer des thèmes, contribuer à créer du lien entre les pratiquants puisque nous sommes tous réunis par la même passion du BDSM. Chacun a donc sa place ici ; joueur novice ou expérimenté.

Puis J, accompagnée de S Dox, S et C, partit dans le donjon du bas avec les bougies qu’elle venait d’acheter. Elle créa, avec S, un tableau alliant cordes contemporaines sous le regard des autres joueurs.  B, le vermisseau servait alors de porte accessoires puis de repose-pieds. Il ne vaut guère mieux, si vous le croisez, cela sera déjà un immense honneur que de le convier comme meuble.

Mademoiselle Calamity s’occupa de la partie pratique. D’abord en cirant Lil Devil, cobaye expérimentée et toujours désireuse de servir et montrer l’exemple. Sa poitrine et ses fesses furent toiles des gouttes de cire rouge. Puis Loren voulu se lancer et offrit son dos fin qui frémit sous la morsure brûlante. Lady Mac Death, jamais en reste, nous fit le plaisir d’exhiber ses fesses et la peau d’albâtre fut vite rouge, Mademoiselle, connaissant sa victime, prenant soin de relier les gouttes éparses.

Alors il fallu retirer la cire. Après quelques explications pour les textiles, ce fut sur la peau que Mademoiselle procéda. Au couteau.

NDL : Cette pratique étant un peu extrême, nous vous recommandons de vous assurer du consentement de votre partenaire et de manier doucement cet instrument, sur des zones spécifiques.

Puis J, accompagnée de S Dox, S et C, partit dans le donjon du bas avec les bougies qu’elle venait d’acheter. Elle créa, avec S, un tableau alliant cordes contemporaines sous le regard des autres joueurs.

Pendant ce temps, DirtyVonP se fit entraîner dans le boudoir par Lady Mc Death. Celle-ci avait envie d’impact et se fit rosir les fesses sous l’œil attentif de S, son cavalier. Ce dernier profitait du spectacle, rythmé par les cous de langue de dragon et la lumière changeante du boudoir.

A côté, dans la salle médicale, comme à leur habitude J besognait J, lui arrachant des cris de plaisir. J domina J dans toutes les pièces du Club et lui fit traverser celui-ci à quatre pattes. Celle-ci étincelait grâce à ses lumineux escarpins.

Mr R et Madame M étaient présents. Madame, sublime dans un ensemble virginal, se fit aider à la l’habillage par G. Celui-ci était féminisé par sa femme A.  Il fut convenu qu’un poste de camériste devenait indispensable au Club.

Madame se fit dominer sur le banc à fesser du donjon à l’étage, Mr R fouillant son intimité avant de la fesser vigoureusement dans l’alcôve, en duo avec Ulysse et Pénélope. Ces deux joueurs nous ravirent de belles sessions de D/s et de SM jusqu’à la fermeture.

Un Maître offrit sa soumise, yeux bandés dans le salon. Quelques hommes furent choisis pour se joindre aux jeux. V, vit son sexe pris et branlé par les pieds de bas gainés. Un délicieux spectacle qui attira les voyeurs du Club.

Enfin un couple venait découvrir le Club et après avoir assisté à l’atelier, s’offrit une bougie pour poursuivre les jeux en intimité.

P fut dominé dans le salon baroque par Ryouko. Celle-ci le chevaucha et lui fit couler une demie bougie recto-verso tandis que Mademoiselle se faisait adorer les pieds par D le dévot.

Le KinkyClub fabrique ses propres bougies, vous pouvez les commander ici  bougie cire rouge ou au Club lors de nos événements.