Travestissement forcé au KinkyClub

346

Toujours aussi impressionné par Maîtresse Mademoiselle Calamity, je suis une de fois plus totalement nue devant la plus Splendide et la plus Jolie Geôlière que je connaisse.
Prisonnier de sa Domination, de sa Puissance qui me déstabilise et me met à sa merci à chaque fois que Maîtresse Mademoiselle me force à la regarder afin que je ressente devant sa Sa splendeur, que je ne suis rien du tout qu’un objet insignifiant.

Cette fois Maîtresse Mademoiselle Calamity à bien préparer comme d’habitude son scénario et son piège.
Après m’avoir mis mon collier et d’avoir récupéré dans ma bouche une carte ou une lettre, Maîtresse Mademoiselle me permis de lire son livre sur le Kinbaku qu’Elle a Co écrit avec Monsieur Alex.
J’étais en admiration devant ce livre que je trouve instructif et bien conçu, c’est un bel ouvrage.
Puis avec Maîtresse Ryouko, Maîtresse Mademoiselle Calamity m’ordonna d’enfiler une tenue féminine.
Maîtresse Mademoiselle Calamity me demanda : qu’elle est ta pointure ?
Je lui répondis avec confusion ma pointure : »43 Maîtresse Mademoiselle. »
Maîtresse Mademoiselle m’ordonna d’enfiler une Jupe noir fendu sexy, avec un chemisier blanc moulant, un string rose et des collants beige, et également d’enfiler des talons hauts.
Et ensuite de défilé devant son Public telle une mannequin afin de ressentir ce que son fait d’être une femme moderne et le privilège que les femmes et la supériorité qu’Elles ont en matière de séduction.
Humiliant de défilé en talon aiguille, surtout que c’était du 38.
Et pour encore m’humilier un peu plus Maîtresse Mademoiselle me força à supplier une Jolie Grande Femme Assise dans le publique. Je n’avais pas le choix, je pris soin de lui enlever avec délicatesse ses talons aiguilles, puis de défiler avec.
C’était difficile de marcher en talon et je perdais l’équilibre.

Ensuite je rendu et en enfilant difficilement et avec délicatesse les talons de Cette Magnifique Jeune Femme sous le Regard amusé et Sadique de Maîtresse Mademoiselle Calamity.

Puis plusieurs bodys sexy, pour m’humilier d’avantage, Maîtresse Mademoiselle me tortura afin d’enfiler ses tenues sexy, je n’y comprends rien au premier abord, sa semble compliqué et difficile à porter surtout les bodys.
Sauf le dernier body de Maîtresse Chloé qui est facile à enfiler et qui est très confortable à porter et même très excitant à porter, surtout que Maîtresse Mademoiselle Calamity merci à le porter jusqu’à à la fin.

Mon ressenti pendant que je suis devenu une femme !
Je me sentirai troublé et surtout vulnérable, les tenues sexy son humiliant à porter, cependant Maîtresse Mademoiselle Calamity ma transformé en poupée, j’étais sa poupée vivante.
J’étais son jouet, pour la Jupe fendu noir, Maîtresse Mademoiselle Calamity constata que je l’avais enfilé à l’envers et Elle me l’a remis à l’endroit de force. Comme une mère réprimande sa fille encore adolescente.
Un petit côté Maternel émane chez Maîtresse Mademoiselle.
Ensuite je fus humilié encore d’avantage.
« Tu n’es qu’une petite traîné, regarde ta Jupe elle est à l’envers, tu es ridicule. Tu ressembles à une petite salope. » Me murmura Maîtresse Mademoiselle Calamity.
Puis ce fut le moment d’entrer en scène et de faire un petit striptease, j’étais mal à l’aise, mais je m’exécutai pour faire plaisir à Maîtresse Mademoiselle Calamity.
Seulement vêtu d’un chemisier blanc, d’une Jupe sexy et fendu noir et de collants noirs et hauts et d’un string blanc.
Je me retrouvai à la fin du show totalement nu.

J’étais humilié et ensuite Maîtresse Mademoiselle Calamity me punis en portant le body de Chloé j’jusqu’ à la fin.
Je me suis sentie tellement ridicule et humilié en petite adolescente Maîtresse Mademoiselle Calamity.
Merci beaucoup Maîtresse Mademoiselle pour cette expérience déroutante et plein d’émotions.
C’était magnifique et fantastique Maîtresse Mademoiselle Calamity.
Encore merci.
Soumis s.